Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dans la tête d'une linette...

Côté pile, côté face...

3 Août 2011 , Rédigé par linette Publié dans #Quotidien

Côté pile :

 

je travaille dans un cadre que l'on pourrait qualifier de "paradisiaque" :

* les bureaux de mon boulot sont dans une zone encore très verte, avec des arbres;

* on a les petits lapins qui prennent l'air le matin, les oiseaux qui chantent, des parcs pas loin avec des étangs et des canards, un bassin avec des poissons et de jolis nénuphars....


  PetitsLapins.JPG

 

Parc-de-Mauperthuis-nenuphar.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca fait envie, hein?

 

Mais malheureusement, il y a aussi le côté face; bien que ce soit des bâtiments relativement récents, ils sont très mal conçus :

* les fenêtres s'ouvrent à la mode "tout ou rien" : soit on les ouvre en grand, soit pas du tout ; les stores étant à l'intérieur, s'il y a du soleil, on ne peut pas à la fois profiter du store qui cache le soleil, et laisser la fenêtre ouverte (parce-que si elle est ouverte, le soleil rentre et éblouit). Dans nos anciens bâtiments (très vieux), on pouvait les entrebailller par le haut, ce qui permettait d'avoir un peu d'air tout en baissant le store,

* je ne suis pas une adepte de la clim, mais quand il fait 30°C dans le bureau, là, je la réclame (je veux bien d 'un ventilateur., jene suis pas difficile, mais ça, ce n'estpas fourni).

Et hier, la température n'a pas cessé demonter dans le bureau (et oui, je suis côté plein Ouest) : 31°C environ à la fin de la journée mais bien sûr, la clim est encore en panne (c'est une habitude).J'ai soif, je n'arrête pas de boire (de l'eau) et du coup, d'aller aux toilettes toutes les 20 minutes...

En été, c'est la clim qui est en panne, et en hiver, c'est le chauffage!

Donc, demain, s'il est prévu la même température, j'amène un ventilateur au boulot. Il se trouve que j'en ai justement un qui ne sert pas chez moi....

Et là, je sens que je vais faire des envieux.....

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article